Sport durable et responsable – Sport et RSE – Sport et RSO
Notre revue de presse sur facebook
Archives

Un stade de foot alimenté grâce à l’énergie solaire renouvelable

Véritable fleuron de l’industrie sportive, le football doit être mis à contribution de la réussite de la transition énergétique mondiale au même titre que l’ensemble des secteurs de notre économie.

Une problématique dont s’est amplement saisie l’exploitant du stade d’Amsterdam, aux Pays-Bas, qui a lancé il y a quelques semaines l’un des plus grands systèmes de stockage d’énergie d’Europe à base de batteries de voitures 100% électriques.

A Amsterdam, le stade de football devient une réserve d’énergie

L’exploitant du célèbre stade de l’Ajax Amsterdam, rebaptisé il y a peu Johan Cruijff Arena, vient d’inaugurer un système innovant qui associe production d’énergie renouvelable et stockage d’électricité.

L’objectif de ce projet au sein duquel collaborent le constructeur automobile Nissan, l’énergéticien Eaton et l’équipementier The Mobility House, est simple : réduire l’empreinte carbone du stade tout en renforçant son indépendance énergétique.

Le système déployé au sein de la Johan Cruijff Arena est composé d’une centrale de production d’énergie solaire d’une puissance cumulée totale de 3 MW (4.200 panneaux solaires alignés sur le toit du stade) et d’un système de stockage d’énergie de 2.8 MWh (soit un volume permettant de répondre aux besoins de 7.000 foyers néerlandais pendant une heure).

L’exploitant du stade peut donc désormais produire en toute autonomie sa propre énergie électrique 100% renouvelable et, surtout, l’utiliser de manière plus intelligente et plus fiable (le système de stockage permet en effet de réduire l’intermittence de l’énergie solaire).

“L’Arena dispose d’une quantité considérable de puissance, même en cas de panne électrique. En conséquence, le stade contribuera à la stabilité du réseau électrique néerlandais. La Johan Cruijff Arena est un des stades les plus durables au monde et joue les précurseurs en introduisant des innovations intelligentes comme ce système unique de stockage d’énergie”, se félicite à ce titre Henk van Raan, Directeur de l’innovation du stade d’Amsterdam, dans un communiqué officiel.

Des batteries de Nissan Leaf pour stocker l’énergie du stade d’Amsterdam

Ce projet innovant permet également de répondre à une autre problématique posée par la démocratisation de l’électromobilité : comment recycler les batteries usagées issues des voitures électriques de plus en plus nombreuses sur les routes du monde ?

Pour de nombreux constructeurs automobiles la réponse est simple : ces batteries peuvent trouver une seconde vie en tant que systèmes de stockage stationnaires.

Le système est ainsi constitué de cellules de batteries reconditionnées provenant de 148 Nissan Leaf (voiture électrique la plus vendue au monde).

Cette réserve d’électricité permettra ainsi de répondre aux pics de consommation lors des matchs ou autres événements énergivores (concerts, spectacles…) et servira de système de secours à la place des génératrices diesel polluantes.

“Nous sommes ravis de faire partie du plus grand système de stockage d’énergie d’Europe mis au point pour un bâtiment commercial. Grâce à la Johan Cruijff Arena, nous pouvons aujourd’hui démontrer que la réutilisation des batteries des véhicules électriques de Nissan peut contribuer à augmenter l’efficacité et la durabilité de l’ensemble du système énergétique. Nous plaçons notre écosystème électrique au cœur d’un avenir durable tout en transformant notre façon de conduire et de vivre”, a déclaré Francisco Carranza, Managing Director chez Nissan Energy.


La version originale de cet article a été publiée sur Le Monde de l’Energie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Sport et RSE : partagez notre ambition

En 1995 le sport mondial se dotait d'un Agenda 21 du sport. La France adoptera le sien 4 années plus tard. Qui remet en cause ces documents et la place du sport dans ce mouvement aujourd'hui ? Même la dernière assemblée générale de l'ONU a fait une place au sport sur cette thématique.
Afficher des domaines d'action, des objectifs est une chose. Les mettre en oeuvre en est une autre.
Il est temps pour le sport de parler en terme de Responsabilite Sociale et Environnementale.
Notre ambition : avec vous y contribuer