Sport durable et responsable – Sport et RSE – Sport et RSO
Notre revue de presse sur facebook
Archives

TOKYO 2020 et le développement durable

Tokyo 2020Pas de mention au développement durable pour expliquer le choix de TOKYO comme ville hôte des Jeux Olympiques d’été 2020. Et si c’était une bonne nouvelle ?

Développement durable : pour le CIO une donnée de base du dossier de candidature

On cherchera vainement une référence au développement durable dans la justification du choix de TOKYO comme ville organisatrice. Si l’environnement était présent c’était en référence à Fukujima et à la centrale qui fait toujours l’objet de beaucoup de craintes. Dans ce domaine, les membres du CIO ont sans doute pensé qu’un pays développé comme le Japon était à même de gérer ces questions au mieux d’ici 2020.

Cependant à y regarder de plus près, on se dit qu’on en parle plus parce que c’est devenu une donnée de base d’un dossier de candidature. On ne se distingue pas parce que on fait du durable, on perd parce qu’on en fait pas !

On ne trouve pas réellement le mot développement durable dans le vocabulaire du CIO. C’est d’abord l’environnement qui est mis en valeur. En second apparaît la question de l’héritage olympique. Il faut entendre par héritage olympique ce que les jeux doivent apporter aux territoires sur les plans sociaux et économiques.

De plus, et  la commission d’évaluation le rappelle dans son rapport le CIO demande aux villes de mettre à disposition des sportifs ce qui est « nécessaire » aux Jeux. Et il constate que le villes font de la surenchère dans l’espoir de gagner la désignation. Pour lutter contre cette tendance, il demande aux villes de justifier tout effort supplémentaire.

Environnement, social, économique, sans le dire explicitement le CIO couvre tous les champs du DD. Trois champs que les candidats complètent spontanément en abordant la question de la gouvernance.

Des candidatures qui adoptent de hauts standards en matière d’environnement

Toutes les candidatures adoptent des standards élevées 

  • Istanbul : programme de durabilité conforme au standard iso 20121 et certification par tierce partie, aménagement d’espaces naturels, constructions avec objectif BREAAM « très bon » ou plus, limitation des émissions carbone, jeux sans déchets, approvisionnements durables prenant en compte les aspects sociaux et éthique de la chaîne d’approvisionnement et des critères environnementaux
  • Madrid : Le département DD inclu dans le département de la stratégie et de la planification et mise en oeuvre de la norme ISO 20121, création d’un organe de contrôle indépendant financé par l’organisation, amélioration de la biodiversité de madrid, construction et gestion des équipements répondant à des normes environnementales strictes, Jeux à bilan carbone neutre.

TOKYO 2020 durable

La « Stratégie de développement durable de Tokyo 2020 » sera géré et certifié selon la norme ISO 20121, études d’impacts généralisées et constructions répondant au standard CASBEE (équivalent japonais de LEED), limitation de la production de CO2 et objectif d’organisation de Jeux neutres en carbone, achats verts, zéro déchets, création d’espaces verts nouveaux.

Les jeux vitrines des pays, aussi dans le domaine du développement durable

 De fait, les Jeux sont pour les pays bien plus qu’une vitrine sportive. Ils font étalage de la puissance et de l’ambition d’un pays dans tous les domaines. Et comme le développement durable est un des sujets de l’actualité mondiale, les Jeux sont aussi organisés pour être la vitrine des pays dans ce domaine.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Sport et RSE : partagez notre ambition

En 1995 le sport mondial se dotait d'un Agenda 21 du sport. La France adoptera le sien 4 années plus tard. Qui remet en cause ces documents et la place du sport dans ce mouvement aujourd'hui ? Même la dernière assemblée générale de l'ONU a fait une place au sport sur cette thématique.
Afficher des domaines d'action, des objectifs est une chose. Les mettre en oeuvre en est une autre.
Il est temps pour le sport de parler en terme de Responsabilite Sociale et Environnementale.
Notre ambition : avec vous y contribuer