Sport durable et responsable – Sport et RSE – Sport et RSO
Notre revue de presse sur facebook
Archives

Transports

passeport, voyage par avionREPENSER LA QUESTION DES TRANSPORTS DANS LE SPORT RELÈVE D’UNE DOUBLE NÉCESSITÉ

  • Contribuer à la lutte contre les effets de serre. Dans le cadre de la lutte contre le changement climatique, la lutte contre la production de gaz à effet de serre (notamment le CO2) est la première priorité. Dans le sport plus de 95 % du bilan carbone du sport (et en particulier des manifestations) sont liés aux transports.
  • Anticiper les conséquences d’une hausse des coûts de ces transports et tenir compte de la capacité de nos organisations et de nos pratiquants à financer ce poste de dépense. Les transports représentent plus de 50 % des budgets des associations. Dans les budgets des particuliers et des ménages la part consacrée aux transports devient de plus en plus lourde. On ne perçoit pas les limites des augmentations prévisibles des énergies fossiles. Et il est difficile d’imaginer un sport sans déplacements, tant la « rencontre » est le fondement du sport et le révélateur de ses capacités en matière de mieux vivre ensemble.

  Plus d’information sur les transports : voir le menu thématiques rubrique transports

 Des propositions de « choses à faire », du plus facile (« ) au plus compliqué ( ««« )

Transports

Action

Exemplarité

 

Choisir des sites de compétition accessibles en transports en commun.

«

Limiter les transports en voitures individuelles et polluants

Favoriser l’éco-mobilité

Limiter les déplacements (travail à distance, travail à domicile, limitation du nombre de réunions). Appliquer à l’organisation tout ce qu’on préconise pour les publics et participants.

««

Trouver des solutions d’hébergement de manière à limiter les déplacements sur place.

««

Pénaliser l’usage des moyens de transport les plus polluants (avion)

««

Mettre en place un co-voiturage (à minima entre les organisateurs eux-mêmes).

««

Favoriser l’usage collectif des véhicules Proposer des transports collectifs (navettes, minibus, cars…).

««

Modifier les lieux de l’activité pour les rapprocher des points de jonction avec les transports en commun

««

Regrouper les sites en noyaux. Choisir des implantations qui permettent des déplacements en sites propres.

«««

Eviter les longs transports de matériel en mettant à disposition sur place les matériels et équipements (bateaux, véhicules…) nécessaires à l’activité pour éviter leur transport par les participants et organisateurs

«««

Faire coïncider les horaires des manifestations avec les horaires des transports collectifs et inversement.

«««

Choisir pour l’organisation des véhicules « propres », Gaz, électricité (voiturettes golf, vélo pour l’organisation), diester

«««

Faire l’inventaire des moyens de transports disponibles, les évaluer et établir un plan de déplacement (catégories de publics concernés et moyens mis en œuvre)

«««

Livraisons

Livraisons groupées pour en limiter le nombre

««

Concevoir les matériels mobiles de manière à limiter les transports (poids, encombrement, nombre de véhicules nécessaires…)

«««

Information, sensibilisation mobilisation des publics, organisateurs  et participants

Informer par avance et clairement les participants et spectateurs des moyens de transports collectifs ou alternatifs qui seront disponibles pour se rendre sur les lieux et se déplacer sur place (pour éviter par précaution l’utilisation des véhicules particuliers).

«

Sur place soignez la signalisation pour éviter les Kms inutiles.

«

Mettre en place une signalétique pour faciliter l’éco-mobilité : encourager les déplacements à pied, information sur les transports collectifs, les locations éventuelles de vélo…

«

Communiquer à tous les utilisateurs potentiels un plan de circulation pour leur permettre d’éviter les kilomètres inutiles en planifiant leurs itinéraires et éviter les kms inutiles pour rejoindre le site de la manifestation et sur place.

««

Compenser la production de gaz à effet de serre (achats de certificats, plantation d’arbres)

««

Organiser autour de la manifestation des opérations de promotion de déplacements alternatifs : « sport sans voiture », « pédibus »

«««

Associer le public, les populations, les compétiteurs à viser l’objectif de manifestations neutres en émissions carbone. Par exemple: Compenser la dépense liée à la participation et la manifestation par des programme d’économie d’énergie mis en œuvre avec l’aide des populations et/ou par les spectateurs et compétiteurs (baisser le chauffage, éteindre les lumières)

«««

Favoriser

Organiser

l’éco-mobilité

Pour les petits déplacements mettre à disposition des flottes de vélos. En cas d’usage temporaire de ces flottes, les louer

««

Encourager : Fixer les tarifs des parkings en fonction du nombre de personnes transportées (récompenser les regroupements de personnes dans les véhicules), prévoir des avantages pour les participants, spectateurs engagés dans une démarche d’éco-mobilité

««

Décourager : éviter de sur dimensionner les parkings, les éloigner des lieux de manifestation pour favoriser le report sur les autres moyens de transport.

««

Favoriser pour les participants, les publics  les transports « propres »: vélo, 2 roues, marche à pied, véhicules électriques. Par exemple : itinéraires réservées aux piétons et vélos, parkings 2 roues sécurisés.

««

Décourager : Prévoir des tarifs payants pour les parkings

««

Décourager : réserver les parkings les plus pratiques aux véhicules transportant plusieurs personnes.

««

Prévoir des parkings à vélo, assurer la sécurité (vols, dégradation), prévoir des douches, vestiaires

«««

Constituer les flottes de véhicules économes, faiblement polluants (Diester…).

«««

Former les conducteurs à la conduite économe et sure.

«««

Encourager : Inclure le rapprochement en transport collectif dans le prix du billet d’accès à la manifestation. Fournir aux participants des bons de transports pour utiliser sur place les transports collectifs. Inclure ces transports dans le prix

«««

Encourager : Organiser le « dernier kilomètre » pour éviter les ruptures transports collectifs, lieu de la manifestation.

«««

Décourager: Tarifs de remboursement qui pénalisent l’utilisation individuelle des véhicules.

«««

Sécurité

Promouvoir une conduite sure : information, sensibilisation des conducteurs

««

Sécurité (suite)

Limiter les boissons alcoolisées dans les pots d’après-match, les repas de club, les réceptions. Organiser des capitaines de soirée (conducteurs qui ne boivent pas et conduisent au retour)

«««

Evaluer les actions

Définir des indicateurs (kms parcourus / pers par exemple), mettre en place un système de recueil des données nécessaires

««

Mesurer les émissions de gaz à effets de serre et de CO2. Réaliser un bilan carbone de la manifestation / des activités.

«««

Compenser

Une fois les efforts de réduction accomplis, compenser volontairement les émissions: plantations d’arbre, dotation de fonds de compensation carbone…

««

Associer les parties prenantes à compenser par des actions de compensation volontaire dans sa vie courante : limiter les consommations d’énergie au domicile, utilisation du vélo et des transports en commun au lieu du véhicule personnel…

«««

Sport et RSE : partagez notre ambition

En 1995 le sport mondial se dotait d'un Agenda 21 du sport. La France adoptera le sien 4 années plus tard. Qui remet en cause ces documents et la place du sport dans ce mouvement aujourd'hui ? Même la dernière assemblée générale de l'ONU a fait une place au sport sur cette thématique.
Afficher des domaines d'action, des objectifs est une chose. Les mettre en oeuvre en est une autre.
Il est temps pour le sport de parler en terme de Responsabilite Sociale et Environnementale.
Notre ambition : avec vous y contribuer