Sport durable et responsable – Sport et RSE – Sport et RSO
Notre revue de presse sur facebook
Archives

RESTAURATION – HEBERGEMENT

AMÉLIORER LA QUALITÉ DES PRESTATIONS OFFERTES

Le sport est un grand utilisateur d’hébergements et de services de restauration. Le développement durable est :

  • Une opportunité pour améliorer la qualité des prestations organisées lors des activités sportives.
  • Une occasion de sensibiliser les sportifs et les publics à une alimentation saine et équilibrée
  • La possibilité à travers des politiques d’achat bien conduites de participer à la promotion de produits frais, locaux, voire à la création de nouvelles filières de production.

Une grande variété de techniques et d’action sont possibles. Dans tous les cas on fera attention à choisir les meilleures solutions. Par exemple utiliser des contenants issus de matière recyclée et réutilisables est une bonne solution, sauf si le transport, le stockage, le lavage de ces matériels ne viennent pas plomber le bilan total de l’opération. On choisira la meilleure (ou la moins mauvaise) solution en fonction de la situation et des ressources disponibles.

 Plus d’information sur les achats, la finance : voir le menu thématiques rubrique achats, finance

Recommandations : du plus facile (« ) au plus compliqué ( ««« )

 

Restauration Hébergement

Actions

Exemplarité

Promouvoir les entreprises locales et les entreprises responsables

Faire appel aux entreprises d’économie sociale (insertion), promouvoir des démarches d’entreprises responsables 

««

Proposer des menus élaborés avec des produits, achetés à proximité

««

Proposer des produits issus du commerce équitable

««

Améliorer la qualité de la restauration Promouvoir une alimentation saine et équilibrée

Connaître et respecter les règles d’hygiène relative à l’alimentation humaine, Respecter la chaîne du froid

«

A la vente, lors des réceptions proposer des produits équilibrés (fruits…)

«

Informer sur le « manger équilibré ». Relayer les campagnes de sensibilisation.

««

Proposer des menus en fonction des publics (végétariens, sans porc, enfants…) et/ou compétiteurs (adaptés aux différentes phases de la compétition). Limiter les aliments correspondant aux allergies les plus communes.

«««

Proposer des menus équilibrés élaborés avec des produits non transformés, de saison, ou issus du commerce équitable, provenant de l’agriculture responsable ou biologique.

«««

Economiser ressources et énergies

Préférer l’eau du robinet à l’eau en bouteilles, servir au verre plutôt qu’en conditionnement individuel, verres réutilisables, achats en grands conteneurs

«

Limiter la vaisselle jetable. Privilégier les contenants réutilisables. En cas d’usage temporaire les louer.

««

Utiliser de la vaisselle compostable (si la filière de traitement est disponible)

««

Utiliser des moyens de cuisson et de conservation économes en énergie

««

Pour la vente à consommer debout : emballage « pain », utiliser des serviettes en papier, des sachets de papier ou des morceaux de papier simili-sulfurisé.

««

Economiser ressources et énergies (suite)

Choisir les aliments servis en restauration en fonction de leur bilan carbone

«««

Encourager la réutilisation des contenants en mettant en place des consignes

«««

Impliquer les compétiteurs et organisateurs

Disposer des poubelles à proximité et à portée des compétiteurs pour déposer les déchets

«

Conseiller les compétiteurs et organisateurs pour une alimentation en rapport avec leur activité

««

Equiper les compétiteurs de matériel (sacs, poubelles de vélo…) leur permettant de rapporter les déchets vers les lieux de traitement ou de recyclage.

«««

Prévoir dans les règlements des pénalités en cas de jets de déchets dans le milieu et sur la voie publique.

«««

Tendre vers l’auto subsistance (donner des ceintures individuelles pour emporter son ravitaillement, des gourdes à remplir plutôt que des points de ravitaillement).

«««

Prévoir des bonus, des récompenses pour les bonnes pratiques.

«««

Hébergements

Choisir des lieux d’hébergement proches des lieux d’activité. Organiser des navettes en véhicules collectifs

«

Choisir des lieux d’hébergement accessibles à pied ou en vélo

««

Choisir des lieux d’hébergement qui ont intégré une démarche environnementale et/ou sociale (consommation d’eau et d’énergie gérées, produits d’entretiens écologiques, pas de changement systématique et journalier des serviettes…)

««

Choisir des lieux d’hébergement qui ont intégré une démarche environnementale et/ou sociale validée par un label (éco label européen, clé verte, gites panda WWF…)

«««

Informer

Mettre des panneaux pour informer sur la démarche, ses objectifs, inciter à s’associer à l’action

««

Utiliser les matériels pour communiquer sur la démarche (message sur la vaisselle réutilisable, les emballages par exemple)

««

Sport et RSE : partagez notre ambition

En 1995 le sport mondial se dotait d'un Agenda 21 du sport. La France adoptera le sien 4 années plus tard. Qui remet en cause ces documents et la place du sport dans ce mouvement aujourd'hui ? Même la dernière assemblée générale de l'ONU a fait une place au sport sur cette thématique.
Afficher des domaines d'action, des objectifs est une chose. Les mettre en oeuvre en est une autre.
Il est temps pour le sport de parler en terme de Responsabilite Sociale et Environnementale.
Notre ambition : avec vous y contribuer