Sport durable et responsable – Sport et RSE – Sport et RSO
Archives

GOUVERNANCE

1LE DÉVELOPPEMENT DURABLE SUPPOSE UNE APPROCHE RENOUVELLEE DE LA GESTION DES PROJETS

  • implication des parties prenantes, approche transversale,
  • transparence,
  • démarche d’amélioration continue…

Cette approche différente caractérise la gouvernance « développement durable » du projet et de la structure.

Les recommandations qui suivent concernent tous les aspects de la conduite du projet. Elles sont compatibles avec les standards internationaux dans le domaine et notamment le Global Reporting Initiative (GRI). Elles concernent l’association elle-même, le projet, les relations de l’association et du projet avec ses parties prenantes et son environnement. La mise en œuvre de normes et notamment de l’ISO 26 000 permet de répondre à ces standards

 Plus d’information sur la gouvernance : voir le menu thématiques rubrique gouvernance

 Des propositions, des exemples de « choses à faire », du plus facile (« ) au plus compliqué ( ««« )

Gouvernance

Action

Exemplarité

Rendre visible votre engagement DD pour votre organisation et sa stratégie

En interne : prendre une délibération en AG, en CA relative à l’orientation DD de la structure ou du projet. L’inclure dans le cahier des charges du projet.

«

Vers l’extérieur : manifester publiquement votre engagement en faveur du DD et annoncer vos priorités et objectifs : déclaration du président dans la presse, lors de la présentation de la manifestation par exemple

«

Adopter l’Agenda 21 du sport français, la charte du sport pour le développement durable, la charte pour un sport sans violence et pour le fair play, d’autres chartes ou documents (charte des sports de nature…)

«

Adopter une charte, un agenda 21 propre à votre organisation

««

. Inclure le DD dans les statuts et les règlements.

««

Inclure un volet DD dans votre plan de développement

«««

Identifier les principaux enjeux et risques d’un développement non durable

Réaliser un état des lieux. Identifier les impacts, risques et opportunités ? Identifier vos priorités par exemple : ‘informer sur les obligations qui pèsent sur l’organisation des manifestations pour les respecter.

«

Repérer les chartes, labels, actions de votre fédération dans lesquelles inscrire vos actions et objectifs

«

Identifier, interroger, rencontrer les parties prenantes.

«

Repérer les politiques de vos partenaires privés et publics dans le domaine du DD : agenda 21, plan climat. Les inclure dans vos réflexions.

««

Organiser le dialogue avec elles.

««

Définir les modalités de résolution des questions issues du dialogue, tenir compte de leur avis

«««

Adopter un fonctionnement et une conduite de projet transparents

Appliquer la réglementation propre aux associations, à vos activités, à votre fédération ? Par exemple : organiser régulièrement les réunions des instances (AG, CA, bureau, commissions…), tenir une comptabilité, publier les rapports d’AG, les budgets, la composition des instances de décision et des services, les buts poursuivis et les agréments dont vous bénéficiez.

«

A partir de l’évaluation des enjeux définir vos objectifs, préciser une stratégie, arrêter un plan d’action : produire une charte de la manifestation, un plan d’action DD.

«

Adopter un fonctionnement et une conduite de projet transparents (suite)

Produire les informations permettant aux parties prenantes  d’être régulièrement informées par exemple : rendre compte aux différentes étapes des initiatives que vous prenez.

««

Evaluer la satisfaction des parties prenantes

««

Produire en complément des comptes rendus financiers et d’action un rapport sur votre responsabilité sociale et environnementale (RSE)

«««

Conduite du projet

 

Définir les modalités de réalisation du projet : désigner un (des) responsables salariés et élus.

«

Choisir une méthode d’évaluation interne, en préciser les modalités

««

Mettre en place une démarche qualité ou d’amélioration continue interne, en préciser les modalités

««

Mettre en place une démarche qualité ou d’amélioration continue s’appuyant sur des normes et des standards reconnus (ISO, EMAS…), 

«««

Choisir une méthode d’évaluation externe. Y associer les parties prenantes. Faire appel à un auditeur qualifié

«««

Mise en œuvre du projet

Mettre en place une organisation. Décider d’un budget incluant la dimension développement durable

««

Je partage mes savoir-faire et expériences avec d’autres organismes et/ou personnes engagés dans une démarche développement durable

««

Rayonnement du projet

Evaluer son action, établir un bilan

««

Evaluer

Rendre compte

Conduire une enquête auprès des parties prenantes pour évaluer l’impact de l’action. Organiser une (ou plusieurs) réunion (s) bilan avec les parties prenantes

««

Evaluer son action, établir un bilan, définir les perspectives d’amélioration, engager une démarche d’amélioration

«««

Publier un rapport RSO (Responsabilité Sociale des Organisations) ou RSE (Responsabilité Sociale et Environnementale)

«««

Sport et RSE : partagez notre ambition

En 1995 le sport mondial se dotait d'un Agenda 21 du sport. La France adoptera le sien 4 années plus tard. Qui remet en cause ces documents et la place du sport dans ce mouvement aujourd'hui ? Même la dernière assemblée générale de l'ONU a fait une place au sport sur cette thématique.
Afficher des domaines d'action, des objectifs est une chose. Les mettre en oeuvre en est une autre.
Il est temps pour le sport de parler en terme de Responsabilite Sociale et Environnementale.
Notre ambition : avec vous y contribuer