Sport durable et responsable – Sport et RSE – Sport et RSO
Notre revue de presse sur facebook
Archives

DECHETS – NUISANCES

UN DOMAINE A INVESTIR EN PRIORITÉ

Les activités sportives (manifestations, activités) peuvent produire de grandes quantités de déchets.  Elles peuvent générer des catégories de déchets spécifiques et difficiles à recycler, des effluents spécifiques (antifouling, huiles de moteur…). Elles produisent des nuisances sonores et auditives. S’ils ne sont pas anticipés ces effets deviennent rapidement difficiles à gérer et nuisent à l’image des activités.

En même temps leur traitement est assez aisé à organiser, les résultats sont visibles et valorisant, les partenariats possibles nombreux et faciles à nouer. C’est un domaine qui se prête bien à des actions d’information et de sensibilisation des acteurs du sport et des différents publics.

Au-delà de la limitation des nuisances l’organisation de bourses d’échanges, de ventes de matériels et d’équipements d’occasion comme la récupération de produits dans le cadre d’opérations de solidarités ou d’échanges internationaux sont des occasions de rendre des services aux membres et de s’inscrire dans des dynamiques sociales nationales et internationales.

 Plus d’information sur les déchets et les nuisances : voir le menu thématiques rubrique déchets et les nuisances

Recommandations du plus facile (« ) au plus compliqué ( ««« )

 

Déchets, rejets, nuisances

Actions

Exemplarité

Limiter la production de déchets

Limiter la production de dépliants, banderoles, programmes, résultats intermédiaires  ayant vocation à être détruits (affichage sur panneaux, dématérialisation…) Renoncer aux emballages individuels, acheter en grands contenants. Préférer à l’achat les produits vendus en emballages recyclables ou compostables. Utiliser l’eau du robinet pour supprimer les bouteilles plastiques.

«

Utiliser du matériel réutilisable à la place de matériel jetable (gobelets, assiettes…)

««

Eviter les cadeaux qui finissent au fond des placards ou des poubelles : pochettes porte-documents, t-shirts qui serviront de chiffon… Donner des cadeaux utiles

««

Donner une deuxième vie aux matériels et objets

Faciliter la réutilisation des matériels sportifs : bourses d’échanges, ventes de vêtements et de matériel d’occasion entre membres

««

Collecter des vêtements et matériels dans le cadre d’opérations de solidarité et/ou de coopération internationale

«««

Mettre en place une gestion cohérente des déchets

Choisir pour les activités des lieux sur lesquels le tri sélectif est disponible

«

Mettre en place le tri des déchets. Etablir un code de tri. Mettre suffisamment de poubelles, les vider régulièrement, disposer de personnel visible chargé du nettoyage. Concevoir un dispositif simple, facile à comprendre et à gérer (éviter les poubelles mal triées qui seront  rejetées au centre de tri)

«

Mettre en place une information, une signalétique

«

Réaliser une étude pour analyser la nature et les quantités de déchets : identifier les qualités et quantités de déchets, les possibilités de tri et de valorisation, les structures compétentes mobilisables

««

Réaliser des animations pour mobiliser autour de la gestion des déchets.

««

Former les équipes au tri

««

Mettre en place une gestion cohérente des déchets (suite)

Manifestations : Distribuer des contenants (sacs). Encourager le « je jette à la maison ». Compléter par un nettoyage fin en fin d’activité

««

Mettre en place un suivi de la récolte des déchets et du tri sélectif, évaluer l’efficacité des dispositifs

«««

Mettre en place une filière de récupération de déchets sportifs spécifiques (où y contribuer) :

  • collecte de balles jaunes, bateaux, skis,
  • collecte des vêtements / matériels abandonnés sur les départs de marathon en vue de leur réemploi ou recyclage

«««

Sensibiliser Informer Former

Informer sensibiliser les pratiquants et dirigeants à la gestion des déchets (affiches, conférences, visites…)

«

Utiliser les activités sportives pour sensibiliser à la collecte et la gestion des déchets (annonces micro, interventions à la mi-temps des matches…)

««

Former des équipes de gestion dans le domaine des déchets

««

Organiser des jeux sportifs axés sur la thématique des  déchets

«««

Rejets

Veiller au traitement des eaux usées (tout à l’égout, retrait contrôlé des eaux de lavage, des huiles)

«

Limiter l’utilisation des détergents, la production de déchets toxiques.

«

Prévoir des toilettes en nombre suffisant et d’accès facile. Les entretenir régulièrement..

«

Penser que les toilettes sèches constituent aussi une solution acceptable

««

Nuisances sonores et lumineuses

Limiter les nuisances sonores et lumineuses, faire des tests

«

Limiter les nuisances pour les riverains (circulation, conversations tard le soir, bruits de portière…)

«

Manifestations, évènements : prévoir le montage et le démontage aux heures les moins sensibles, Informer les riverains de la nature et de la durée de la manifestation

«

Evaluer et limiter l’impact des bruits sportifs et des éclairages sur la biodiversité

«««

 

Sport et RSE : partagez notre ambition

En 1995 le sport mondial se dotait d'un Agenda 21 du sport. La France adoptera le sien 4 années plus tard. Qui remet en cause ces documents et la place du sport dans ce mouvement aujourd'hui ? Même la dernière assemblée générale de l'ONU a fait une place au sport sur cette thématique.
Afficher des domaines d'action, des objectifs est une chose. Les mettre en oeuvre en est une autre.
Il est temps pour le sport de parler en terme de Responsabilite Sociale et Environnementale.
Notre ambition : avec vous y contribuer