Sport durable et responsable – Sport et RSE – Sport et RSO
Notre revue de presse sur facebook
Archives

BIODIVERSITE

logo-eco-veilleEN MATIÈRE DE BIODIVERSITÉ LE SPORT DOIT FAIRE MIEUX QU’ÉVITER LES IMPACTS, IL DOIT CONTRIBUER A SAUVEGARDE ET LA VALORISATION DES MILIEUX

L’impact sur le sport sur la biodiversité ne peut être ignoré et lui est souvent reproché. Il doit naturellement être évité. Et les sportifs, à l’image de la fédération française de la Randonnée avec le réseau éco-veille doivent mettre à profit leur situation et leurs connaissances pour signaler et corriger les désordres constatés.

Bien pensé et géré les apports positifs du sport peuvent se révéler essentiels en limitant la déshérence de certains espaces et en contribuant par une gestion bien étudiée à une réhabilitation des milieux.

Cette thématique permet de nouer des relations avec les associations d’environnement contribuant, au-delà des différences à établir des ponts entre les deux secteurs. On contribue ainsi à une amélioration de la gouvernance.

  Plus d’information sur la biodiversité : voir le menu thématiques rubrique biodiversité

 Des recommandations, du plus facile (« ) au plus compliqué ( ««« )

 

Biodiversité

Actions

Exemplarité

Biodiversité

Prendre en compte la sensibilité des paysages, des habitats et des espèces dans le choix des activités, des sites, des parcours.

«

Adopter, diffuser des codes de comportements

«

Respecter les règlements. Obtenir les autorisations et consentements des pouvoirs publics et des propriétaires.

«

Remettre les équipements, les sites et/ou terrains au moins en aussi bon état après la manifestation qu’avant. Nettoyer, débaliser, démonter la signalétique

«

Dresser des inventaires, établir des états des lieux.

««

Passer des accords, des conventions

««

Adapter les règlements, réguler les fréquentations en fonction de la sensibilité des milieux.

««

Compenser les impacts des activités, rendre les sites en meilleur état

««

Organiser les activités en fonction de la sensibilité des milieux.

««

Associer et impliquer les associations locales de protection de la nature et les partenaires de l’environnement à vos choix d’organisation

««

Offrir aux partenaires Ayant une politique RSE ou ayant des actions relevant du DD la possibilité de communiquer sur ces actions dans le cadre de la manifestation.

««

Effectuer une évaluation de l’impact des activités ou des infrastructures

««

Organiser l’accueil sur le site : Information du public, guide, éducateur pour présenter la flore, le site…

««

Promouvoir une plus grande responsabilité environnementale (information, exposition, animations…).

««

S’impliquer dans les structures de gestion des espaces, sites, itinéraires

«««

S’appuyer autant que de besoin sur des partenaires environnementaux dans un esprit de concertation pour réaliser ces évaluations

«««

Réaliser des équipements et aménagements réversibles (retour à l’état initial du site).. 

«««

Consacrer une partie du budget des activités à l’amélioration des milieux et/ou de la biodiversité

«««

Favoriser la mise au point et la diffusion de technologies environnementales.

«««

Organiser les activités de manière à avoir un impact positif sur les milieux : remise en bon état écologique des lieux, création de réserves de biodiversité sue les délaissés de terrains de sports, haies favorisant la biodiversité…

«««

 

Sport et RSE : partagez notre ambition

En 1995 le sport mondial se dotait d'un Agenda 21 du sport. La France adoptera le sien 4 années plus tard. Qui remet en cause ces documents et la place du sport dans ce mouvement aujourd'hui ? Même la dernière assemblée générale de l'ONU a fait une place au sport sur cette thématique.
Afficher des domaines d'action, des objectifs est une chose. Les mettre en oeuvre en est une autre.
Il est temps pour le sport de parler en terme de Responsabilite Sociale et Environnementale.
Notre ambition : avec vous y contribuer