Sport durable et responsable – Sport et RSE – Sport et RSO
Notre revue de presse sur facebook
Archives

ACHATS – FINANCES

One  euro coinFAIRE DE VOS ÉCHANGES ÉCONOMIQUES DE PUISSANTS LEVIERS DE CHANGEMENT

Pour un porteur de projet, les achats de produits, de services, de matériels sont de puissants leviers pour mettre en œuvre une politique de développement durable. Ils sont de p^lus visibles et assez faciles à mettre en œuvre.

Introduire des critères sociaux et environnementaux permet de mobiliser tous les acteurs du projet en leur proposant d’introduire ces considérations dans leurs choix. 

C’est aussi un puissant levier économique. A travers vos achats vous créez des débouchés pour des filières qui peuvent ainsi investir dans de nouveaux développements. Cependant les marges de manœuvre peuvent être étroites. Il n’existe pas des labels et des produits pour tout et dans tous les domaines. Distinguer entre les labels peut être difficile d’autant qu’il apparaît chaque jour ou presque de nouvelles initiatives. Il convient de progresser pas à pas et progressivement et de chercher à faire « le mieux possible »

Les questions des achats, des produits responsables, éthiques ou équitables, celles de la commande publique et privée sont des domaines qui évoluent en permanence et qui sont largement documentés sur internet, notamment pour tout ce qui concerne la commande publique. On s’y reportera. Cette question devient rapidement très technique. On évitera de s’y perdre en appliquant la « règle des 4 R »

  •  Réduire : Acheter juste ce qu’il faut est plus facile à faire qu’économiser, consomme moins de ressources et génère moins de déchets et de pollutions
  • Réutiliser : Pour prolonger la vie des matériels et produits
  • Réparer : Plutôt que jeter. Cela se décide aussi à l’achat quand on choisit des produits réparables plutôt que des produits à « obsolescence programmée »
  • Recycler : Pour faire des déchets des ressources

  Plus d’information sur les achats, la finance : voir le menu thématiques rubrique achats, finance

 Des propositions de « choses à faire », du plus facile (« ) au plus compliqué ( ««« )

Achats

Services

Finances

Actions

Exemplarité

Planifier

Bien définir ses besoins, optimiser ses prévisions, éviter le suréquipement

«

Limiter les achats de matériels neufs. Acheter du matériel de bonne qualité et réparable pour éviter le renouvellement fréquent du matériel. Réutiliser, réemployer des matériels,  produits existants en respectant les normes liées à ces matériaux  [1]

««

Intégrer des critères environnementaux et sociaux dans les achats

Acheter  des produits de saison

«

Identifier les produits et services présentant les plus grands risques en matière environnementale et sociale.  Les proscrire.

«

Inciter les fournisseurs, hébergeurs à s’engager dans des démarches responsables. Les former à ces démarches

««

Acheter local (200 km) afin de limiter les transports des biens comme des services). Valoriser les produits régionaux et ceux des sites d’accueil (commerçants locaux)

««

Privilégier les biens, produits et services les plus performants pour l’environnement et socialement. Privilégier les fournisseurs satisfaisant à des certifications, labels responsables

««

Intégrer des conditions environnementales et sociales dans vos mises en concurrence et appels d’offre. Proposer (imposer) des cahiers des charges

«««

Organiser une filière de production pour disposer des produits et services dont vous aurez besoin (ex : fournitures de légumes pour une manifestation)

«««

Finances

Ne pas alimenter une économie parallèle : achats sans facture, travail au noir…

«

Banques et produits bancaires : opter pour des produits bancaires ou financiers « éthiques »

««

Nouer des partenariats « éthiques », don, troc

««

Introduire des considérations environnementales et sociales dans le choix des partenaires

«««



[1] Certains matériaux utilisés lors des expositions entrent dans le cadre de réglementations spécifiques (traitement anti feu, usage unique,…) qui peuvent être contradictoires avec la réutilisation que vous envisagez.  Il convient d’être prudent et attentif aux consignes d’utilisation.

 

 

Sport et RSE : partagez notre ambition

En 1995 le sport mondial se dotait d'un Agenda 21 du sport. La France adoptera le sien 4 années plus tard. Qui remet en cause ces documents et la place du sport dans ce mouvement aujourd'hui ? Même la dernière assemblée générale de l'ONU a fait une place au sport sur cette thématique.
Afficher des domaines d'action, des objectifs est une chose. Les mettre en oeuvre en est une autre.
Il est temps pour le sport de parler en terme de Responsabilite Sociale et Environnementale.
Notre ambition : avec vous y contribuer