Ressources pour un sport durable et responsable, Sport et RSE – RSO

CIO

L’Assemblée générale des Nations Unies reconnait le rôle du sport pour le développement durable

le futur que nous voulonsMoment historique pour le sport et le Mouvement olympique : l’Assemblée générale des Nations Unies a inclu le sport dans le programme de développement pour l’après-2015.

« Le futur que nous voulons »

Au tournant du millénaire, l’ONU décidait d’adopter une stratégie nouvelle adaptée aux besoins et aux réalités changeantes du 21 ème siècle. Construite autour de « 8 objectifs du millénaire pour le développement (OMD) » ce plan d’action couvrait la période 2000 – 2015. Il avait pour finalité d’inspirer les actions tant des gouvernements, que des entreprises ou de la société civile. Au final, et même si de profondes inégalités persistent, l’ONU en tire un bilan positif comme le montre un certain recul de la pauvreté dans le monde. (voir l’article du monde sur le bilan des 8 objectifs et les nouveaux objectifs)

Et après ? Depuis 2013 les travaux pour redéfinir des objectifs pour l’horizon 2030 ont été conduits dans le cadre de la campagne « le futur que nous voulons » avec notamment un forum conjoint CIO-ONU organisé les 21 et 22 Mai à Lausanne.  Le point final de ce mouvement a été l’adoption le 25 septembre 2015 l’adoption de 17 objectifs.

Transformer notre monde : « le Programme de développement durable à l’horizon 20130 »

ONU-CIO : les 17 objectifs du développement durable incluent le sport

Pour la première fois le terme de « durable » apparaît, accolé au terme développement, signe d’un élargissement des préoccupations de l’ONU au-delà de la sphère sociale jusqu’alors prioritaire. Conséquence les 8 objectifs des objectifs du millénaire et ses 21 cibles passent à 17 objectifs déclinés en 169 cibles. Ils incluent maintenant l’ensemble des dimensions du développement durable : la croissance économique, l’intégration sociale et la protection de l’environnement.

La reconnaissance du rôle du sport

Le sport bénéficie de cet élargissement. dans son paragraphe 37 la déclaration reconnaît que «  Le sport est lui aussi un partenaire important du développement durable. Nous apprécions sa contribution croissante au développement et à la paix par la tolérance et le respect qu’il préconise; à l’autonomisation des femmes et des jeunes, des individus et des collectivités; et à la réalisation des objectifs de santé, d’éducation et d’inclusion sociale. » Une reconnaissance qui récompense une action de longue haleine du CIO commencée par la publication en 1999 de « l’Agenda 21 du sport mondial (CIO) », action amplifiée par l’actuel président du CIO Thomas BACH. (la lettre adressée par le président au mouvement olympique)

Un engagement… qui engage surtout le sport ?

Passer des 8 objectifs du millénaire aux 17  objectifs du nouvel agenda a un risque : diluer et rendre plus difficile l’action. Cela démultiplie aussi les exigences financières. Cependant le nouvel agenda n’est pas prescriptif et il appartient à chaque pays de décider, ou non, de »s politiques et des moyens a affecter pour les atteindre. Ce qui a facilité son adoption.

Aux termes de l’accord, inclure le sport au rang des domaines à inclure dans les politiques de développement relève de l’initiative de chaque gouvernement. C’est une possibilité, pas une obligation. Dans de nombreux cas, ceux-ci auront besoin d’être stimulés pour agir. Il reviendra aux acteurs du sport de se mobiliser et d’agir. En ce sens l’inclusion du sport engage surtout le sport.

Le lien vers le sommet des nations unies sur le développement durable

RIO 2016 a publié son plan de gestion de la durablilté

Rio 2016 plan de developpement durableAprès le sommet de la terre de RIO 1992, on attendait RIO 2016 sur le terrain du développement durable. C’est finalement en Août 2013 que comme annoncé dans le dossier de candidature, RIO 2016 a lancé son plan de gestion de la durabilité. Comme à Pékin, cette initiative sera conduite avec l’appui technique du Programme de Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) Continuer la lecture

Sport et RSE : partagez notre ambition

En 1995 le sport mondial se dotait d'un Agenda 21 du sport. La France adoptera le sien 4 années plus tard. Qui remet en cause ces documents et la place du sport dans ce mouvement aujourd'hui ? Même la dernière assemblée générale de l'ONU a fait une place au sport sur cette thématique.
Afficher des domaines d'action, des objectifs est une chose. Les mettre en oeuvre en est une autre.
Il est temps pour le sport de parler en terme de Responsabilite Sociale et Environnementale.
Notre ambition : avec vous y contribuer