Sport durable et responsable – Sport et RSE – Sport et RSO
Archives

Sport zéro déchets : soutenir les filières de réemploi

Recyclage pedalier velo en horloge

Recyclage pedalier velo en horloge

Beaucoup de matériel sportif sert peu. Acheté sous le coup d’une bonne résolution son usage ne dure que le temps des bonnes intentions. Quand la pratique s’installe, le matériel est souvent remplacé par un plus performant ou plus branché. Que deviennent-ils ensuite ? Trop souvent ils viennent grossir le tas de nos déchets !

Des déchets compliqués à traiter

Une paire de ski, une balle de tennis sont des déchets compliqués à traiter pour lesquels il n’existe pas de filière spécifique. La mise en place de ces filières sera difficile, voire impossible. Les essais mis en oeuvre (filière ski, opérations balles jaunes par exemple, planches à voile…) donnent une idée de la difficulté de l’exercice.

Le recyclage des objets sportifs : une solution de dernier recours

  • Si les déchets sportifs sont difficiles à traiter, il faut traiter le problème en amont à toutes les étapes du cycle de vie des produits
  • Acheter responsable : les justes quantités de produits éco-conçus
  • Réparer
  • Réemployer : pour allonger le cycle d’utilisation de l’objet ainsi les balles de Rolland Garros servent à l’entrainement des espoirs, puis à l’entrainement de tout le monde avant de finir pour l’initiation des débutants
  • Réutiliser : Utiliser les objets comme des matériaux pour fabriquer de nouveaux objets utilitaires ou design, par exemple les tables de ping pong pour faire des tables de bureau, un pédalier de vélo transformé en horloge…
  • Recycler : enfin séparer les matériaux, trier pour recycler ce qui au final n’aura pas trouvé de débouché

Les recycleries sportives

C’est dans cette perspective que s’inscrit la première recyclerie sportive de MASSY (Ile de France) (Voir notre article). Un atelier de réparation et de fabrication d’objets à partir de récupération de matériels de d’articles de sport, un magasin de vente permettent d’allonger la durée de vie des matériels par la revente.

Recyclage velo table

Autour de cette action se greffent d’autres externalités positives :

  • animations autour de la sensibilisation à la question des déchets,
  • accessibilité à la pratique : matériel vendu à bas prix ou donné en fonction de la situation des personnes
  • réparation de moyens de transport (vélo) pour redonner de l’autonomie aux personnes sans voiture
  • emploi
  • activités artistiques de création d’objets réemployant des matériaux de récupération

Financer le réemploi au même titre que le recyclage

Dans le domaine des déchets, la politique de la France est prioritairement axée sur le recyclage, le financement des filières de recyclage.

Les professionnels des articles de sport sont clairement en défaveur du réemploi. Ce qui les intéresse c’est le retrait du marché ouvrant la voie à l’achat de matériel neuf.

Pour Marc Bultez, fondateur et pilote de la Recyclerie sportive de MASSY (Ile de France) « Il faudrait soutenir les filières de réemploi, au même niveau que le recyclage ». Un soutien qui devrait venir aussi dans le cadre des politiques sportives car la spécificité de ces déchets fait qu’ils ne devraient pas relever uniquement des domaines de l’environnement mais aussi être pris en compte dans le cadre des politiques sportives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Sport et RSE : partagez notre ambition

En 1995 le sport mondial se dotait d'un Agenda 21 du sport. La France adoptera le sien 4 années plus tard. Qui remet en cause ces documents et la place du sport dans ce mouvement aujourd'hui ? Même la dernière assemblée générale de l'ONU a fait une place au sport sur cette thématique.
Afficher des domaines d'action, des objectifs est une chose. Les mettre en oeuvre en est une autre.
Il est temps pour le sport de parler en terme de Responsabilite Sociale et Environnementale.
Notre ambition : avec vous y contribuer