Sport durable et responsable – Sport et RSE – Sport et RSO
Notre revue de presse sur facebook
Archives

Palmarès des labels sports et développement durable

1585-dossier-marketing-evenementiel-tourisme-affairesPourquoi un palmarès ?

Les déclarations, labels, engagements, normes sport et développement durable se multiplient. Si je suis une organisation sportive comment m’y retrouver ? Quel choix opérer ? Si je suis propriétaire d’un label, comment celui-ci se situe-t-il par rapport aux autres dispositifs existants ? Par rapport aux objectifs sport et développement durable ?

Que l’on soit à l’origine d’un label ou à la recherche d’un dispositif qui me permette de conduire et valoriser mon action sport et DD le palmarès vous apportera des éléments d’appréciation.

Comment ces labels, déclarations, normes  vous permettent-ils de mettre en œuvre votre responsabilité sociétale (RSE) ?

Des Agenda 21 du sport à l’ISO 26000 ou 20121 les approches du développement durable ont beaucoup évolué ces 20 dernières années. Alors que dans les années 1980 l’effort s’est porté sur la définition de ce que serait un développement durable les années 2010 s’attachent à permettre à chaque organisation de définir sa propre responsabilité en matière de développement durable : sa responsabilité sociétale (RSE) et à proposer des lignes directrices pour sa mise en œuvre : gouvernance, écoute des parties prenantes, démarche d’amélioration continue…  Aujourd’hui la question n’est pas de définir dans l’idéal ce que serait un sport durable mais de savoir en quoi je peux à travers le sport mieux préciser et mettre en œuvre mes propres actions pour contribuer à la construction d’un sport et d’une société durable.

Notre palmarès :

Label « développement durable, le sport s’engage » 7.75
Label Triathlon durable 1* 3.68
Label Triathlon durable 2* 5.50
Label Eco-manifestation sportives en Rhône Alpes 5.00
Label Athl’Ethique 6.85
Trophée « Ecosport » Limousin 4.55
Trophée « Ecosport » Poitou-Charentes 6.80
Trophée « Ecosport » Franche Comté 6.70
Trophée « sport responsable » de Generali 6.75
ISO 26000 RSE des organisations 9.85
ISO 20121 manifestations responsables et durables 10.00
ISO 14000 management environnemental 7.85
L’autodiagnostic Adere 3.05

 

Comment lire le palmarès ?

Le palmarès évalue le règlement du label ou de la norme. Pour les titulaires de ces labels, il ne donne pas d’information sur leur niveau d’atteinte des objectifs de développement durable à travers leurs actions.

Par rapport à nos critères, la note finale indique le maximum auquel ils pourraient prétendre s’ils satisfaisaient tous les critères du label ou de la norme. Par exemple 9.85 s’ils sont ISO 26000, 7.75 s’ils sont labellisés « développement durable le sport s’engage »…

La certification, les normes ISO valorisées :

Dans la mesure où notre notation attache beaucoup d’importance à la démarche (management de l’opération, écoute des parties prenantes, démarche qualité…), à la mesure des résultats, les normes ISO tiennent le haut du panier. La différence entre l’ISO 26000 et l’ISO 20121 tient au fait que l’ISO 26000 n’est pas certifiable. Pour l’ISO 14001 logiquement la notation tient compte du fait qu’elle ne tient compte que de l’environnement.

Indétrônable label « développement durable le sport s’engage »

Les labels et trophées de conception plus classiques ne prennent que peu en compte les questions de management, démarche de qualité, gouvernance, écoute des parties prenantes… d’où leur retrait par rapport aux normes dans notre système de notation. Ce qui pour ces labels ouvre des pistes de progrès possibles.

Bien que un des plus anciens,  le label du CNOSF  obtient une bonne appréciation. C’est sans doute que très tôt il intégrait déjà les questions de gouvernance.

Les dispositifs adhère et triathlon 1*, voulus par leurs auteurs comme des outils de sensibilisation obtiennent un classement conforme à leur destination initiale de première étape vers des outils plus complets.

Comment a été réalisée la notation ?

Le centre de ressource développement durable du ministère des sports (Vallon Pont d’Arc) a produit une analyse de différents labels et normes existantes dans le sport. Nous nous sommes appuyés sur cette analyse pour mettre en perspective les différents outils et aider les organisations sportives à choisir celui qui correspond à leurs besoins ou leurs capacités. En nous appuyant sur un regard extérieur (celui des experts du ministère des sports) nous souhaitions atteindre une meilleure objectivité dans nos appréciations.

Notre grille d’analyse :

Elle s’appuie sur les outils de la RSE ISO 26000 et AFAQ 26000 notamment. C’est à partir de cette trame que nous avons construit notre outil d’analyse.

Nous avons retenu quatre axes d’investigation qui pour nous définissent les perspectives vers lesquelles devraient s’engager les organisations sportives dans le cadre de la prise en compte de leur responsabilité sociétale.

  1. Le mode de preuve : le label est-il attribué à la suite d’une déclaration ou d’un auto diagnostic, d’une évaluation par un tiers extérieur mais ayant partie liée avec le label ou est-il décerné par un tiers extérieur indépendant ?
  2. Les pratiques qu’il prescrit ou qu’il encourage : quel est le mode de gouvernance recommandé, encourage-t-il à la mise en place d’une démarche d’amélioration continue ?
  3. Les domaines couverts : nous souhaitions nous référer aux 7 questions centrales de la norme ISO 26000. Cependant l’analyse du ministère faisant référence aux trois piliers du DD nous avons provisoirement retenu cette approche et retenu les domaines social, environnemental et économique,
  4. Les résultats : Le label demande-t-il d’atteindre des objectifs de performance ? quantifiés ? mesurés ? a-t-il d’autres buts ?

Une notation sur 1000 :

Nous avons attribué à chacun des domaines un nombre de points correspondant à l’importance que nous apportons à celui-ci :

Mode de preuve 300
Pratiques/démarche qualité 200
Domaines d’action pris en compte 300
Résultats 200
Total 1000

 

Nous avons réparti les critères d’analyse utilisés par le ministère des sports dans chacun de ces domaines, attribué un nombre de point correspondant au degré de prise en compte de celui-ci. Au final, nous ramenons la note sur 1000 à une note sur 10.

La grille d’analyse utilisée :

Nous nous sommes appuyés sur la grille d’analyse du ministère sans la remettre en cause. Le tableau suivant montre comment nous avons réparti et noté les éléments d’appréciation des experts du ministère des sports dans notre grille d’analyse pour produire la notation

Domaine Total points Critère grille ministère Total par critère Notation Remarque
Mode de preuve 300 Type de diagnostic 300 Auto déclaration : 50, 1/3 ext juge et partie : 150, 1/3 ext indépendant : 300
Pratiques 200 Contrôle et évaluation 30 Basique : 5/ qualitatif : 15 / quantitatif : 30
Durée 20 Ponctuelle : 20 / périodique : 10 / permanente : 5 Moins le label est valable dans le temps, plus il est exigeant
Périmètre 20 0 si pas précisé / 20 si défini
Moyens 60 20 : logistiques et techniques / 20 : humains / 20 Financiers
Gouvernance 70 Non traité : 0 / gouvernance : 30 / gouvernance élargie : 70
Domaines d’action 300 social 100 Au prorata des items cités
environnemental 100 Au prorata des items cités
économique 100 Au prorata des items cités
Résultats 200 Niveau d’exigence 100 Novices : 30 / confirmé : 60 / experts : 100
Finalité 100 Sensibilisation : 30 / Implication : 60 / amélioration continue : 100

 

Perspectives :

Cette analyse constitue une première approche qui devra évoluer dans le sens d’une meilleure prise en compte des exigences de la norme ISO 26000 qui reste à traduire dans le sport.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Sport et RSE : partagez notre ambition

En 1995 le sport mondial se dotait d'un Agenda 21 du sport. La France adoptera le sien 4 années plus tard. Qui remet en cause ces documents et la place du sport dans ce mouvement aujourd'hui ? Même la dernière assemblée générale de l'ONU a fait une place au sport sur cette thématique.
Afficher des domaines d'action, des objectifs est une chose. Les mettre en oeuvre en est une autre.
Il est temps pour le sport de parler en terme de Responsabilite Sociale et Environnementale.
Notre ambition : avec vous y contribuer