Sport durable et responsable – Sport et RSE – Sport et RSO
Archives

L’Euro 2016 améliore le bilan carbone de la France

Foot-climatBilan carbone de l’Euro 2016

Le bilan carbone de l’Euro 2016 rend compte de l’impact de l’événement en matière de changement climatique. Le réalisme conduit à prendre en compte la compétition et tout ce qu’elle génère : déplacements des spectateurs, achats et consommations, consommations d’énergies… et à ne pas se limiter au seul périmètre des stades et des participants : joueurs et organisation.Dans ce calcul les déplacements constituent l’essentiel du bilan. Par exemple dans celui de la coupe du monde de rugby, ce poste représentait 84 % du bilan. Cependant les consommations d’énergie sont importantes, ce qui conduit à essayer de les contenir, voire de les réduire. Ainsi lors de la candidature de Paris 2012, les calculs relatifs au bilan carbone des jeux  (périmètre réduit) montrait que celui-ci était moins important que celui de l’ensemble des téléviseurs allumés dans le monde pour regarder l’événement !!! La logique aurait conduit à préconiser d’éteindre les téléviseurs … On imagine la suite qui a été donnée à cette proposition.

Pendant les matches de l’Euro, le bilan carbone de la France s’améliore

Du moins c’est ce qu’on imaginait car RTE (Réseau de Transport Electricité) organisme qui gère les réseaux de transport d’électricité en France vient de donner des chiffres sur les consommations d’électricité pendant les matches de l’Euro 2016. Surprise, cette consommation diminue pendant la diffusion des matches ! Et de manière importante puisque en première mi-temps la puissance à fournir pour répondre à nos besoins baisse de 3 700 MW (l’équivalent de la production de 4 à 5 tranches nucléaires). La raison avancée : le fait que les français abandonnent leurs activités habituelles pour se concentrer sur le spectacle télévisuel. Un rebond apparaît à la mi-temps (+ de 500 MW) dû, selon RTE « à l’éclairage d’autres pièces, l’utilisation des fours à micro-onde ou encore la prise de rafraîchissement dans les réfrigérateurs ».

Le lien avec l’actualité de RTE

Réduire ou compenser ? « Foot-climat »

L’Euro 2016 s’est engagé à compenser ses émissions de gaz à effet de serre. L’observation de RTE  montre que la réduction des consommations est aussi une voie possible de limitation de l’impact de l’événement. A condition d’y inciter les téléspectateurs. Pourquoi pas à travers des messages diffusés à l’occasion des retransmissions autour des « petits gestes » comme éteindre les appareils en veille, suspendre des services dont on a pas l’utilité etc… S’il faut un titre à cette opération appelons-là « foot-climat »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Sport et RSE : partagez notre ambition

En 1995 le sport mondial se dotait d'un Agenda 21 du sport. La France adoptera le sien 4 années plus tard. Qui remet en cause ces documents et la place du sport dans ce mouvement aujourd'hui ? Même la dernière assemblée générale de l'ONU a fait une place au sport sur cette thématique.
Afficher des domaines d'action, des objectifs est une chose. Les mettre en oeuvre en est une autre.
Il est temps pour le sport de parler en terme de Responsabilite Sociale et Environnementale.
Notre ambition : avec vous y contribuer